Expérience client et exécution en magasin : comment résoudre les principaux défis ?

Jun 2019

← back to blog overview
Share on linkedin facebook

69/100 la moyenne d’exécution constatée en France en 2018. Un immense défi : prendre en compte l’ensemble des particularités en local tout en garantissant une image et une cohérence de marque à l’échelle nationale, voire mondiale.

69/100 : la moyenne d’exécution constatée en France en 2018

Roamler a pu constater qu’en moyenne, en 2018, la différence entre la réalité de l’expérience ou de l’exécution dans un point de vente, et l’attendu prévisionnel de la mise en place des différents éléments était de 69 sur 100. Sur plus de 150 000 visites effectuées en points de vente en France en 2018, Roamler a calculé une mesure notée de l’exécution : l’expérience client par rapport au plan prévisionnel, et a contasté que de nombreux points d’amélioration existent encore. 


Quel serait le chiffre d'affaires additionnel, si l’exécution en magasin était améliorée?

Le plus important est de se représenter l’ensemble des gains potentiels par cette non-exécution partielle des plans, et construire les plans d’actions pour réussir à aller les chercher. Quel serait le chiffre d’affaires additionnel, si l'exécution en magasin était améliorée? Sans ses produits manquants, une largeur de gamme plus courte que prévue, ses fortes ruptures, cette promotion non-relayé dans 26% des magasins, ces frigos disposés à côté du rayon plutôt qu’en double-implantation en devant de caisse… C’est tout l’enjeu de savoir quoi, où et quand améliorez pour redévelopper son chiffre d’affaires !

Jusqu’à présent, il était assez difficile d’avoir une vision certifiée, garantie, et surtout transparente, magasin par magasin, de la réalité de la retranscription d’une expérience client ou de l’exécution précise dans un magasin.


Communauté de shoppers et approche" crowdsourcées"

La mise en place des études via les communautés de shoppers a réellement permis un regard nouveau sur la détection de business additionnel : d’abord, parce que tous les réseaux deviennent accessibles, tous les magasins ouverts au public deviennent « étudiables ». Aussi, parce qu’il n’y a plus réellement de zones blanches géographiques à travers ces nouvelles approches « crowdsourcées », ni d’ailleurs de créneaux horaires « bloqués » - il est possible d’obtenir les infos le week-end, le soir, sur des créneaux précis… Et enfin parce qu’on peut avoir une vision extrêmement précise et détaillée de ce qui se passe, toujours certifiée par des éléments visuels et photos !


Pour en savoir plus, contactez-nous : salesFR@roamler.com